Les ESSAIS

Lorsque l’ on cherche à connaître la composition d’ un métal en vue de l’ utiliser pour telle ou telle autre application, une méthode empirique consiste à meuler une extrémité et permettre de se faire une idée.

 

 

ETINCELLES
 

 


Meulage d’ un acier du type S  235

dit acier doux

Forme des étincelles pour le meulage d’ un clou

Meulage d’ un acier très résistant. Pointe de maçon.

Autre pointe

Pointe de menuisier

Pied de biche

Lame de cutter

 

 

Toujours empirique, mais pour le moins détaillées, analyses d’ un webmaster

 http://perso.wanadoo.fr/eurotechni/conseils.html

 

 Carbone
0,10%

 

 Faisceau d'étincelles
court et sombre avec
dards plus brillants.
Peu de ramifications.

 Carbone
0,18%

Jaune faible à
jaune clair. Ramifications plus
sombres.

 Carbone
0,30%

 D°

 Manganèse
moins de 0,12%

Couleur blanche ou jaune clair.
Forme caractéristique (ombelles).

 Nickel
moins de 5%

 

Jaune rouge. Etincelles claires
en forme de dards fourchus.
Au dessus de 5% de Ni la couleur
devient nettement jaune et
jaune rouge dans la
zone de combustion.

 Chrome
(teneur élevée)

 

 Couleur rouge sombre
Faisceau court, sans étoile et
peu ramifié, les étincelles
adhérant à la jante de la meule.

Chrome-Nickel
(austénitique) 

 

L : 1,200 m
Jaune orange

 Fonte malléable

L : 0,75 m
Rouge près de la meule puis
jaune rouge. Malléable non traitée :
rayons rares, courts et droits avec
quelques étoiles. Malléable traitée :
rayons plus courts et plus fournis